Your browser does not support JavaScript!

Le haut niveau en sport adapté

Les sportifs de haut niveau en Sport Adapté sont accompagnés dans leur projet de performance grâce à un lien étroit antre le ministère des sports et la fédération française du Sport Adapté. Leurs performances les amènent à représenter la fédération et la France dans le monde.

Les disciplines reconnues

Le haut niveau en Sport Adapté

8 disciplines ont été reconnues de haut niveau par le Ministère chargé des Sports :

Certaines d’entre elles sont aux Jeux paralympiques :

Critères de sélection

Ils sont fixés par le comité paralympique sportif français (CPSF) qui sélectionne les sportifs paralympiques (sportifs avec un handicap physique, visuel ou mental) pour la participation aux compétitions : IPC (para athlétisme adapté et para natation adaptée) ITTF-PTT (para tennis de table adapté) Les critères sont très stricts : minimas, quotas par pays, etc.

VOIR LES CRITÈRES DE SÉLECTION

Les sportifs de haut niveau à la FFSA participent aux compétitions organisées par différentes fédérations internationales :

  • International Paralympic Comitee (IPC) pour les épreuves qualificatives aux jeux paralympiques pour l’athlétisme et la natation.
  • International Tennis Table (ITT-PTT) pour les épreuves qualificatives aux jeux paralympiques.
  • VIRTUS, qui propose un programme complet de disciplines et d’épreuves pour trois catégories de sportifs.
  • SU-DS qui propose des compétitions pour les personnes porteuses de trisomie 21.

Les organisations dans le haut niveau

Le Sport Adapté à l'international

Virtus (World Intellectual Impairment Sport) est l’héritier d’une aventure débutée il y a plus de 35 ans, celle de l’INAS-FMH, créée en 1986 par des professionnels des Pays-Bas, impliqués dans le sport, qui désiraient promouvoir la participation de sportifs ayant un « handicap mental ».

En 1994, l’INAS-FMH deviewnt l’INAS-FID, la « Fédération sportive internationale pour les personnes handicapées mentales », avant de prendre le nom d’INAS courant des années 2000.

Initialement seules 14 nations étaient regroupées au sein de l’INAS-FMH ; ce nombre n’a cessé d’augmenter pour atteindre plus de 80 nations de nos jours. Celles-ci couvrent l’Europe, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique du Sud, l’Amérique du Nord et l’Océanie.

En octobre 2019, lors de la cérémonie de clôture des 5ème Global Games, l’INAS change officiellement de nom et devient Virtus. Le programme sportif comprend une quinzaine d’événements annuels et regroupe plus de 4 500 sportifs. Au total, Virtus aide plus de 500 000 personnes ayant une déficience intellectuelle dans le monde à pratiquer le sport.

Virtus est membre de l’International Paralympic Committee (IPC).

La classification Virtus

Les critères d’éligibilité sont basés sur la recherche et les conseils de l’organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’american association on intellectual and developmental disabilities (AAIDD). Ils sont évalués au fil du temps pour les affiner et les développer.

Catégorie ouverte aux sportifs en situation de déficience intellectuelle

II1

Les critères de cette catégorie stipulent qu’un athlète doit montrer :

  • Un QI de 75 ou moins,
  • Une limitation importante du comportement adaptatif exprimée dans les compétences adaptatives conceptuelles, sociales et pratiques,
  • La déficience doit avoir été diagnostiquée avant l’âge de 18 ans.

Les athlètes de cette classe II1 ont certains défis à surmonter pendant la compétition. Ceux-ci incluent le rythme pendant une course, les tactiques et les ajustements fins.

Catégorie ouverte aux sportifs en situation de déficience intellectuelle

Catégorie ouverte aux sportifs en situation de déficience intellectuelle avec des déficiences complémentaires

II2

Certains syndromes qui provoquent des déficiences intellectuelles ont également des déficiences supplémentaires associées. Le syndrome de Down en fait partie et constitue la forme la plus courante de déficience intellectuelle génétiquement identifiée. Le groupe II2 a été développé par Virtus pour garantir que les athlètes ayant des déficiences plus graves ou multiples puissent accéder à une compétition juste et équitable. Les athlètes seront éligibles pour II2 s’il peut être démontré qu’ils ont une déficience fonctionnelle importante en plus d’une déficience intellectuelle. C’est-à-dire:

  • Un diagnostic formel de trisomie 21 ou de syndrome de Down par translocation,
  • Avoir une déficience intellectuelle diagnostiquée (telle que définie par les critères II1) et répondre aux critères minimaux de déficience supplémentaire tels que définis par l’évaluation Virtus FAST.
Catégorie ouverte aux sportifs en situation de déficience intellectuelle avec des déficiences complémentaires

Catégorie ouverte sportifs avec autisme de type Aspeger

II3

Cette nouvelle classe a été développée par Virtus pour permettre aux personnes autistes et sans déficience intellectuelle de concourir au plus haut niveau. L’autisme ou trouble du spectre autistique (TSA) tel qu’il est maintenant communément appelé, est défini par l’OMS comme un groupe de troubles complexes du développement cérébral. Celles-ci se caractérisent par des difficultés d’interaction sociale et de communication et par des intérêts et activités restreints et répétitifs.

Les critères d’éligibilité pour II3 sont:

  • Un score à grande échelle de QI supérieur à 75 et / ou aucun diagnostic de déficience intellectuelle (preuve de fonctionnement cognitif à des niveaux moyens ou supérieurs à la moyenne),
  • Un diagnostic formel d’autisme, de TSA ou de syndrome d’Asperger, réalisé par un praticien qualifié utilisant des techniques de diagnostic reconnues.
Catégorie ouverte sportifs avec autisme de type Aspeger

Une fédération internationale spécifique aux personnes porteuses du syndrome de Down (trisomie 21) propose des compétitions. Il s’agit de SU-DS qui regroupe plusieurs fédérations qui organisent les compétitions dans les différentes disciplines (DSISO, SKIDS, IAADS, etc.). La FFSA s’est engagée dans cette fédération pour la pratique du tennis de table, de la natation, de l’athlétisme et du ski. Les critères d’éligibilité sont spécifiques à SU-DS.

Être sportif de haut niveau à la FFSA

Un parcours de sélection

Pour prétendre au statut de sportif de haut niveau, il faut dans un premier temps être détecté. Cette phase de détection comprend deux étapes :

  • l’identification des meilleurs sportifs régionaux,
  • et un temps de recrutement au sein des pôles.

L’identification des meilleurs sportifs se fera en collaboration entre les pôles France, les commissions sportives nationales (CSN) et les pôles d’excellence régionaux et de formation (PERF), et elle est généralement réalisé lors des compétitions nationales (championnat de France) dans les disciplines concernées.

Par la suite les clubs sont contactés pour que les sportifs repérés puissent participer à un stage de détection ou un stage de pôle. Ce stage permet de confirmer le potentiel du sportif, de voir son intérêt pour le sport de haut niveau et de passer les tests d’éligibilité.

Ces tests sont une étape essentielle pour finaliser la sélection du sportif en équipe de France et pour pouvoir participer aux compétitions internationales (Jeux paralympiques, championnats du monde, championnats d’Europe, Global Games…). Ce dossier doit être validé par la fédération internationale : Virtus. Cela permet d’obtenir l’équivalent d’une “licence internationale”, et des tests spécifiques à chacune des 3 classes sont demandés.

Pour les Jeux paralympiques, il faut également passer des tests de classification (IPC) dans sa discipline.

Attention, être sportif de haut niveau ne garantit pas une sélection en équipe de France. Il faut être performant lors des stages et compétitions.

Le sportif de haut niveau à la FFSA est inscrit sur une liste ministérielle. Cela nécessite de sa part un engagement permanent et quotidien qui l’invite à être acteur de son projet sportif, éducatif social et professionnel en un mot de son projet de vie.

Pour l’aider dans sa préparation la fédération s’appuie sur son projet de performance fédéral (PPF) qui donne le cadre de l’organisation du haut niveau à la FFSA. Le PPF s’articule autour :

La coordination du haut niveau à la FFSA
Marie-Paule_FERNEZ

Marie-Paule Fernez

Directrice Technique Nationale

mariepaule.fernez@sportadapte.fr
Tél : 06 74 77 35 80
HERVE_DEWAELE

Hervé Dewaele

DTN Adjoint - Responsable du sport de haut niveau
herve.dewaele@sportadapte.fr
Tél : 06 76 10 02 77

Le suivi du sportif de haut niveau à la FFSA

Un suivi éducatif, social et professionnel

Chaque sportif de haut niveau bénéficie d’un suivi éducatif et socioprofessionnel. Le but est de lui permettre de réaliser au mieux son double projet, à savoir de concilier projet professionnel ou de formation et projet sportif dans le cadre du projet de vie.

En accord avec la DTN, le sportif peut demander à bénéficier aux aménagements ci-dessous :

Le sportif travaille :
Le sportif est en formation :
Le sportif ne travaille pas et n'est pas en formation :

Deux structures ont été mises en place dans le but d’assurer le bon fonctionnement de ce suivi :

CNASEP

Centre national d’accompagnement social, éducatif et professionnel

Ce centre assure une coordination nationale des projets éducatifs et socio-professionnels établis par les pôles France. C’est un centre de ressources pour l’ensemble des sportifs de haut niveau de la fédération, mais aussi un lieu d’accueil temporaire pour les sportifs en situation précaire et un lieu d’écoute et de formation. Il se situe au stade départemental de la Motte à Bobigny (département 93).

PERF

Pôle d’excellence régional et de formation

Il assure l’accompagnement et le suivi des entraînements des sportifs espoirs dans les clubs pôle, met en œuvre l’entraînement des meilleurs sportifs régionaux, y compris les non listés, suit et contrôle le processus d’éligibilité et le suivi médical entre les stages nationaux, travaille sur le repérage des sportifs à potentiel en relation avec la commission sportive nationale de la discipline.

Il est le relais du CNASEP pour les relations de proximité avec l’environnement humain de la prise en charge du sportif.

Référents en charge du suivi des sportifs
HERVE_DEWAELE

Hervé Dewaele

Directeur Technique National Adjoint - Responsable du sport de haut niveau
herve.dewaele@sportadapte.fr
Tél : 06 76 10 02 77

Frédéric Drieu

Chargé de mission de l'accompagnement éducatif et socio-professionnel des SHN
frederic.drieu@sportadapte.fr
Tél : 06 03 58 73 84

Les pôles France sport adapté

Point central de l’organisation du projet du sportif

Les pôles sont conçus comme un dispositif qui associe des stages nationaux, et des entrainements dans des clubs pôles qui assurent une préparation sportive au plus près du lieu de vie du sportif. Le pôle est le point central de l’organisation du projet du sportif. Chaque pôle est composé d’une équipe pluridisciplinaire composée d’entraineurs nationaux fédéraux, de personnes en charge de la vie quotidienne et d’une équipe médicale et paramédicale.

8 pôles, représentant les 8 disciplines de haut niveau, sont réparties sur le territoire national.

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para athlétisme adapté » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS de Champagne-Ardenne à Reims.

QUENTIN_SCHILLE

Quentin Schillé

Responsable du pôle et directeur des équipes de France
quentin.schille@sportadapte.fr
Tél : 06 61 25 91 59

Entraineurs nationaux

Au coeur du pôle France para athlétisme adapté

Quentin Schillé, cadre technique national à la FFSA, et le staff du pôle, nous présentent le Pôle France para athlétisme adapté au sein de la FFSA. Découvrez au travers de ce film qui sont les sportifs, comment le pôle est structuré, comment fonctionne t-il, ou quels sont ses enjeux ? Un très beau film pour mieux comprendre le Sport Adapté.

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para basket-balll adapté » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS du Centre Val de Loire à Bourges.

HERVE_DEWAELE

Hervé Dewaele

Responsable du pôle et directeur des équipes de France (intérim)
herve.dewaele@sportadapte.fr
Tél : 06 76 10 02 77

Entraineurs nationaux

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para cyclisme adapté » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS Centre Val de Loire de Bourges, unique structure du ministère des sports à posséder une piste en interne hors INSEP.

L’histoire du pôle France para cyclisme adapté, débute en octobre 2014 par la création d’un collectif national cyclisme sur route. L’objectif principal de ce dispositif était de détecter des sportifs souhaitant mener à bien un double projet sportif basé, sur la pratique du cyclisme sur route en lien avec un projet professionnel ou scolaire. Le but était de les préparer à participer aux compétitions internationales de référence (Virtus) pour le Sport Adapté. Constitué au départ d’une douzaine de sportifs, le groupe s’est peu à peu réduit au fil des mois en fonction des compétences observées et par le niveau requis à l’international. 

Le para cyclisme adapté est reconnu discipline de haut niveau depuis 2017, grâce aux bons résultats internationaux de nos cyclistes depuis 2015.

Philippe_COM

Philippe Com

Responsable du pôle et directeur des équipes de France
philippe.com@sportadapte.fr
Tél : 06 28 75 83 14

Entraineur national

Au coeur du pôle France para cyclisme adapté

Romain STRAUB, Cadre Technique National à la FFSA, nous parle de l’activité cyclisme au sein de la FFSA et plus particulièrement au sein du Pôle France.

Qui sont les cyclistes du pôle, comment est-il structuré, comment fonctionne t-il, ou quels-en sont les enjeux ?

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para football adapté » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS de Champagne-Ardenne à Reims. Il compte une vingtaine de sportifs inscrits sur liste ministérielle.

L’entrée en pôle s’organise autour d’un processus de détection prenant en compte les manifestations nationales, mais également le maillage territorial des référents territoriaux.

L’équipe de France est très bien classée à la ranking internationale :

  • 2e mondial en futsal
  • 3e mondial en football à 11

Le pôle est un dispositif d’alternance entre des stages pôles au CREPS de Reims (6 à 8 par an) et la pratique au quotidien dans le club en proximité du lieu de vie du sportif.

HERVE_DEWAELE

Hervé Dewaele

Responsable du pôle et directeur des équipes de France
herve.dewaele@sportadapte.fr
Tél : 06 76 10 02 77

Entraineur national

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para natation adaptée » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS Auvergne-Rhône-Alpes de Vichy.

Le Pôle France Para Natation Adaptée est un centre d’entrainement qui est singulier et qui regroupe des temps de stages et des temps d’entrainement en clubs.

L’objectif de ce centre est de préparer les nageurs pour entrer en équipe de France de para natation adaptée et remporter des titres internationaux.

Le pôle accompagne en moyenne 20 nageuses et nageurs (déficients intellectuels, porteurs de Trisomie 21, ou autiste sans déficience intellectuelle) dans leurs projets de performance.

Aurélie_Charasse

Aurélie Charasse

Responsable du pôle et directrice des équipes de France
aurelie.charasse@sportadapte.fr
Tél : 06 82 02 33 86

Entraineur national

Au coeur du pôle France para natation adaptée

Aurélie Charasse, cadre technique national à la FFSA, et le staff du pôle, nous présentent le Pôle France para natation adaptée au sein de la FFSA. Découvrez au travers de ce film qui sont les sportifs, comment le pôle est structuré, comment fonctionne t-il, ou quels sont ses enjeux ? Un très beau film pour mieux comprendre le Sport Adapté. 

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para ski alpin adapté » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS Auvergne-Rhône-Alpes (site de Voiron).

Le pôle accompagne 12 sportifs dans leur projet de performance, basé sur une alternance entre des stages nationaux et des entraînements hebdomadaires.

HERVE_DEWAELE

Hervé Dewaele

Responsable du pôle et directeur des équipes de France (intérim)
herve.dewaele@sportadapte.fr
Tél : 06 76 10 02 77

Entraineur national

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para ski nordique adapté » dispose d’un pôle France qui est en cours de rattachement administratif au Centre national de ski nordique et moyenne montagne de Prémanon.

Le pôle accompagne 14 sportifs dans leur projet de performance, basé sur une alternance entre des stages nationaux et des entraînements hebdomadaires.

Poursuite des objectifs de performance :

  • Top 3 mondial nordique

Participation aux travaux pour la réintégration du ski nordique aux Jeux paralympiques pour la classe des déficients intellectuels

HERVE_DEWAELE

Hervé Dewaele

Responsable du pôle et directeur des équipes de France (intérim)
herve.dewaele@sportadapte.fr
Tél : 06 76 10 02 77

Entraineur national

Comptant parmi les 8 disciplines reconnues de haut niveau au sein de la FFSA, le « para tennis de table adapté » dispose d’un pôle France rattaché administrativement au CREPS de Poitiers (Vouneuil Sous Biard). 

Le pôle accompagne 21 sportifs dans leurs projets de performance, basés sur une alternance entre des stages nationaux et des entraînements hebdomadaires. 8 autres sportifs (Espoirs ou collectifs nationaux) rattachés au PERF de leur région sont fréquemment convoqués sur les stages nationaux avec comme objectif une intégration au pôle.

4 relanceurs sont également listés pour aider au bon coaching des pongistes du pôle.

Julie_Vandewalle

Julie Vandewalle

Responsable du pôle et directrice des équipes de France
julie.vandewalle@sportadapte.fr
Tél : 06 67 23 77 32

Entraineur national

Au coeur du pôle France para tennis de table adapté

Yves Drapeau, Cadre Technique National à la FFSA, nous présente le Pôle France Tennis de table au sein de la FFSA. Découvrez au travers de ce film qui sont les sportifs, comment le pôle est structuré, comment fonctionne t-il, ou quels sont ses enjeux ? Un très beau film pour mieux comprendre le Sport Adapté.