Your browser does not support JavaScript!

COLETTE FERON-GRENOUILLEAU

"Portrait d’une infatigable représentante du Sport Adapté"

Logo FFSA

21/05/2021

Bénévole à temps plein

Colete Feron-Grenouilleau se retire du Sport Adapté

Figure bien connue du Sport Adapté depuis de nombreuses années, Colette Feron-Grenouilleau quitte ses fonctions au sein du comité directeur de la FFSA. Portrait d’une infatigable représentante du Sport Adapté.


Si l‘engagement de Colette Feron-Grenouilleau auprès du Sport Adapté remonte aux années 2000, sa sensibilité à la cause du handicap remonte bien plus loin : elle est le fruit d’une longue histoire familiale et d’un esprit de tolérance inculqué très tôt par ses parents. Après des études juridiques, voie dans laquelle elle ne poursuivra pas, Colette entame une belle carrière de cadre dirigeante au sein du leader français du nettoyage. Elle crée ensuite sa propre entreprise d’audit, de conseil et de formation.

Si elle n’est pas issue du monde médico-social, cela ne l’empêche pas – ADN familial oblige – de devenir bénévole auprès d’une ADAPEI. En 2006, sollicitée par un collègue, parent de deux enfants en situation de handicap, elle intègre le Sport Adapté en région PACA. Enchantée par ce qu’elle y découvre, elle intègre dès 2009 la ligue Sport Adapté avant d’être élue au comité directeur de la FFSA.

Quelques années plus tard, virus inoculé, elle décide de s’engager encore davantage, en Lorraine cette fois-ci. Lorsqu’elle prend la présidence de la ligue en 2013, elle trouve une structure peu développée. Elle relance donc la Lorraine et le CDSA de la Meuse, dont elle finira par prendre la présidence, et réussit à convaincre un ami de créer le CDSA de la Moselle. Elle restructure et consolide la ligue Lorraine jusqu’à sa fusion avec celles d’Alsace et de Champagne-Ardenne. C’est elle d’ailleurs qui aurait trouvé le nom de la nouvelle entité : ligue SAGE, pour Sport Adapté Grand Est. Comme les autres anciens présidents de ligue, elle a été nommée vice-présidente de cette dernière.

Si elle est plutôt fière du résultat, elle l’est tout particulièrement des grandes opérations qui ont permis de mettre un coup de projecteur sur le Sport Adapté lorrain, tels le 1er open multisport (800 sportifs), les Olympiades du centenaire de la bataille de Verdun (600 participants) et la journée sportive (1000 participants), organisée à l’occasion du congrès national de l’UNAPEI à Nancy.

En retrait du monde du travail depuis 10 ans, Colette n’en continue pas moins de donner de son temps et de son énergie. Elle a signé un « CDI en BTP » [bénévolat à temps plein, NDLR] comme elle aime à le répéter. Elle est ainsi également secrétaire générale de l‘ADAPEI de la Meuse, de l’association tutélaire de la Meuse, de l’association Fête le mur Meuse, ainsi qu’administratrice MDPH, au titre du Sport Adapté. 

« Le bénévolat a été pour moi une leçon de vie ; lorsque l’on voit ce dont nos sportifs sont capables cela remet les choses en perspective et rend humble. Ils méritent tout notre respect et tout notre engagement, souligne Colette. C’est pourquoi nous nous sommes démenés, avec tous les acteurs de terrain, pour faire bouger les choses. En Meuse, nous avons par exemple 3 sportifs inscrits sur les listes ministérielles des sportifs de haut niveau, et un 4ebientôt. Un beau résultat pour un département qui comprend 185 000 habitants. Cela veut dire que nous avons réussi à créer tout un écosystème autour des sportifs et que nous avons réussi à convaincre les établissements médico-sociaux de l’intérêt du Sport Adapté pour leurs résidents. »

Colette Feron-Grenouilleau

Même si Colette quitte ses fonctions au sein du comité directeur, elle ne compte pas abandonner “L@ Boutique”, qu’elle gère depuis en avoir déposé le nom auprès de l’INPI en 2013 ; c’est un peu son enfant en quelque sorte. Colette était également en charge des récompenses fédérales et des dossiers pour l’ordre national du Mérite et la Légion d’honneur ; un véritable travail de l’ombre, chronophage et nécessitant un bon réseau. Son dernier coup d’éclat : la remise par la ministre Laura Flessel de la Légion d’honneur, demandée par la Fédération, à Marc Truffaut à l’occasion des Jeux européens organisés à Paris en 2018.

2018 | La Légion d’honneur est remise à Marc_Truffaut

« Nos sportifs méritent que l’on s’engage », souligne-t-elle. Ce n’est d’ailleurs pas parce qu’elle ne se représente pas au comité directeur qu’elle arrête son engagement auprès des sportifs. Très attachée à la cause du Sport Adapté, Colette compte bien continuer sa mission auprès du CDSA de la Meuse. « Ce qui compte le plus ce sont les sportifs, quand on voit leurs réactions, les étoiles dans leurs yeux, on prend pleinement conscience que ce qui est fait ne l’est pas pour rien, conclut Colette. Ces moments d’émotion, de partage, d’amitié, d’amour, n’ont pas de prix. La reconnaissance est tellement importante pour eux que je me battrai toujours pour défendre les valeurs du Sport Adapté et pour que le grand public prenne en compte les valeurs de ces personnes certes “particulières” mais tellement attachantes. À Chacun son défi et relevons-le Ensemble ! »

Colette Feron-Grenouilleau
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn